Open/Close
Français
Par Sinakho Dlamini, HR Content Specialist, Top Employers Institute
Par Sinakho Dlamini, HR Content Specialist, Top Employers Institute

Contexte de crise : Comment la RSE est-elle devenue plus forte ?

Au cours des 18 derniers mois, plusieurs perturbations sans précédent ont eu lieu et pourtant, malgré cela, l'engagement en faveur de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) reste élevé. Les dernières recherches menées auprès de nos 1 691 Top Employers à travers le monde montrent que 89 % des dirigeants intègrent systématiquement les impacts sociaux et environnementaux dans leurs décisions, contre 76 % deux ans plus tôt.

La RSE à l’initiative des collaborateurs

Face aux nombreux changements et perturbations au sein des entreprises, comment l'engagement en faveur de la RSE est-il resté inébranlable ? Nous avons constaté que les collaborateurs engagés et épanouis sont conscients des puissantes influences externes et internes à l’organisation. En externe, ils savent que la sensibilisation et l'action en matière de responsabilité sont essentielles pour attirer et fidéliser les clients. En interne, la façon dont l'entreprise gère ces questions est au cœur des préoccupations d'un nombre croissant de collaborateurs actuels et futurs.

Nous avons constaté que plus des deux tiers (67 %) de nos Top Employers sollicitent le point de vue des équipes lorsqu'ils élaborent des initiatives en matière de RSE, ce qui représente une forte augmentation par rapport aux 58 % d'il y a un an. Alors que la RSE reposait auparavant sur des managers engagés, son développement et son orientation sont aujourd'hui plus étroitement liés à la conviction des collaborateurs que leur employeur doit prendre des mesures claires sur le plan humain, en plus des objectifs business. Ce sens de l'objectif est devenu central : près de neuf Top Employers sur dix (89%) ont défini cet objectif, reposant sur la manière dont ils génèrent de la valeur sociale et environnementale, en plus des revenus.

Pernod Ricard South Africa – Transformer les ambitions en actions

Pernod Ricard est un excellent exemple en matière de transformation de ces ambitions en actions concrètes. Certifié Top Employer dans toutes ses filiales subsahariennes, y compris en Afrique du Sud, il est l'un des principaux distributeurs de marques haut de gamme, dont le whisky irlandais Jameson, la vodka Absolut et le champagne GH Mumm. L'entreprise reste fidèle à ses trois valeurs fondatrices : esprit d'entreprise, confiance mutuelle et sens aigu de l'éthique. Son intention est "Good Times from a Good Place” - créer un monde plus convivial, un monde sans excès.

Toutefois, pour que cette démarche devienne vraiment authentique, compte tenu notamment du secteur dans lequel l’entreprise opère, il faut que l'employeur et les collaborateurs s'engagent véritablement à lutter contre les méfaits de l'abus d'alcool. Il faut d'abord que chacun reconnaisse qu'il est de sa responsabilité collective et individuelle de jouer un rôle actif pour que cet objectif devienne réalité. Pernod Ricard South Africa a lancé plusieurs initiatives, dont certaines sont présentées ci-dessous :

Programme de formation à l'auto-sobriété pour prévenir l'alcool au volant :

Dans le cadre de son engagement à réduire la consommation nocive d'alcool et la conduite en état d'ivresse en Afrique du Sud, Pernod Ricard a travaillé avec des partenaires pour lancer le "Programme de formation à l'auto-sobriété pour prévenir l'alcool au volant" (« Autosobriety Training Programme to Prevent Drink-Driving ») dans la ville de Durban, dans le Kwa-Zulu Natal. Ce programme comprend un module éducatif interactif développé par Pernod Ricard. Les participants apprennent à connaître l'alcool et son impact sur leur capacité à conduire (grâce à l'utilisation de lunettes de réalité virtuelle), les risques de la conduite en état d'ébriété et les conséquences juridiques, ainsi que leur responsabilité personnelle pour éviter l'alcool au volant. Le programme est mis en œuvre parallèlement à la formation des instructeurs dans 100 auto-écoles et 5 000 conducteurs devraient en bénéficier.

Suivez-nous sur Linkedin pour retrouver les dernières actualités

« Bar World of Tomorrow» :

L'année dernière, Pernod Ricard a également contribué au lancement de « Bar World of Tomorrow » en Afrique du Sud - un cours en ligne gratuit accessible à tous les adultes de plus de 18 ans. La formation couvre tous les aspects de durabilité et de responsabilité - de l'utilisation d'ingrédients frais au service responsable des boissons et à la gestion des déchets - et tout le contenu est aligné sur les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. Pernod Ricard South Africa a également reconnu l'impact du COVID-19 sur le secteur de l'hôtellerie et de la restauration et a décidé d'inciter les barmen à suivre le cours "Bar World of Tomorrow". Plus de 150 barmen ont été invités à s'inscrire.

Investir dans l'économie locale pendant les fêtes de fin d'année :

En 2020, Pernod Ricard South Africa a pris la décision audacieuse d’allouer à l’économie locale, le budget initialement utilisé dans l’importation de paquets cadeaux en verre depuis l’étranger. Des artistes, fabricants et artisans locaux ont été chargés de produire des cadeaux locaux qui seraient distribués dans les magasins pour l'achat de certains produits Pernod Ricard pendant les fêtes de fin d'année 2020, en remplacement des paquets cadeaux en verre de marque que l'on trouve habituellement dans les magasins pendant cette période. Cette initiative a permis de créer 268 emplois et d'en maintenir 220 autres, au bénéfice de 2 550 personnes au total dans les communautés locales. La campagne se poursuivra pendant la saison des fêtes de 2021, quelque peu transformée et réintroduite sur le marché sous le nom de « Phakamisa ispirit », mais avec la même intention au cœur de la campagne.

« Keep the Spirit » :

Cette période a également vu Pernod Ricard South Africa lancer l'initiative #KeepTheSpirit. Alors que de nombreux membres de la communauté des bars et des restaurants se sont retrouvés au chômage, Pernod Ricard est intervenu pour atténuer les difficultés économiques causées par la pandémie en s'engageant à verser 2 millions de rands (environ 140 000 dollars) pour soutenir près de 1 000 travailleurs touchés par le premier confinement.

L’importance de la RSE en période de pandémie

Notre dernière étude montre que pour la quasi-totalité (96 %) des Top Employers dans le monde, la limitation des risques pour les collaborateurs et la sécurité de l'emploi est un facteur clé pour prendre de bonnes décisions au niveau business. Les Top Employers transforment leurs ambitions en matière de RSE en actions concrètes. Ils savent qu'un engagement à agir est exigé tant par les clients que par les équipes et, la RSE évoluant vers des actions tangibles et régulières tout au long de l'année, les collaborateurs jouent un rôle croissant dans la définition des priorités et des actions clés.