Open/Close
Français
HR Best Practices - N°1
HR Best Practices - N°1

Social Learning

Grâce à notre collaboration avec plus de 1 300 organisations, nous voyons de nombreux exemples d’innovation dans les ressources humaines. Dans cette série des 14 meilleures pratiques, nous partageons des vraies « bonnes pratiques » dans les RH d'aujourd'hui. Pour lancer cette série, nous allons aborder en détail le sujet de l'apprentissage social ("Social Learning") avec une étude de cas d'un Top Employer de premier plan dans le secteur de l'énergie.

Le Social Learning (ou apprentissage social) permet aux collaborateurs d'apprendre de leurs collègues et de leurs pairs. Les Top Employers qui font la promotion de telles initiatives investissent en ressources et outils pour la formation afin de s'assurer que ces initiatives sont évolutives.

 

Le Social Learning dans le secteur de l'énergie

Ce Top Employer (Europe et Afrique du Nord, 7 800 collaborateurs) a besoin de former fréquemment ses équipes de fabrication, de service client et d'après-vente en raison de la technologie en constante évolution avec laquelle il travaille. En plus de cela, les revendeurs de l'entreprise ont également besoin de formation pour être en mesure de servir leurs clients finaux de manière efficace. Forte de ce constat, cette entreprise a mis en place un outil de social learning sous la forme d'un site web d’information où tous les techniciens internes et externes peuvent collaborer et publier des informations. L'objectif de cet outil est d'encourager les parties prenantes à partager des tutoriels en vidéo sur les installations de produits, pour lesquelles les techniciens ont utilisé des méthodes innovantes ou ont mis au point des solutions originales.

L'outil en question crée ainsi un dialogue entre les membres des équipes en interne et en externe et permet à chacun d'entre eux de télécharger leur propre support de formation et de contribuer au développement des autres sur le terrain. Pour soutenir l'initiative, tous les techniciens ont été formés sur la façon de se filmer et de créer ces tutoriels en vidéo. De plus, ils ont été équipés de matériels tels que des GoPros, des masques, des lampes et d'autres accessoires pour assurer des enregistrements de haute qualité. Le responsable web de l'entreprise est également technicien et est responsable de la codification et du classement des vidéos pour leur permettre d'être facilement consultables.

L'entreprise peut mesurer l'impact de cette pratique en suivant les niveaux de satisfaction de ses clients, qui ont été positifs. Ces résultats relèvent notamment du gain de temps dans les cas où les solutions proposées peuvent être réutilisées. Le temps gagné est particulièrement précieux pendant la phase de maintenance. La limite notable de cette pratique est la quantité de contenu disponible et la qualité de ces tutoriels. Pour garantir le succès du projet (et maintenir les techniciens engagés), un programme d'incentive pourrait être développé dans le futur.

 

Notre conclusion

Le Social Learning est un aspect clé de la création d'une culture d’entreprise collaborative. L'engagement et la participation des collaborateurs peuvent être accélérés en incluant les collaborateurs dans la conception du contenu de formation. De telles initiatives non seulement reconnaissent les efforts des collaborateurs, mais favorisent une culture de partage des connaissances et de l'expertise qui ne peut être que bénéfique pour toute organisation.